COMPTE RENDU DU CAFE-RENCONTRE DU VENDREDI 27 MARS 2015
Article mis en ligne le 14 avril 2015
dernière modification le 23 mai 2015

par L’administrateur
Imprimer logo imprimer

COMPTE RENDU DU CAFE-RENCONTRE DU VENDREDI 27 MARS 2015

Deux points étaient à l’ordre du jour : la poursuite de la préparation du colloque de CPCM sur le thème « La rencontre des religions (christianisme, islam,…) et des laïcités » d’une part et d’autre part le compte rendu du pèlerinage d’Albert Gandonou au Vatican du 11 au 14 mars 2015, pour prier avec et pour le Pape François à l’occasion du 2e anniversaire de son élection.

1) Préparation du colloque

Nous avons examiné l’état d’avancement des préparatifs et nous avons conclu qu’il nous faudrait faire preuve de réalisme et constater qu’avec le caractère agité de la période multi-électorale où nous entrons, nous ne pourrons raisonnablement pas être prêts pour le mois de juin 2015. Etant donné l’importance grandissante du sujet à la lumière de l’actualité, nous avons jugé que le colloque doit être reporté à la fin de l’année 2015 ou carrément en janvier 2016. Par ailleurs, carte blanche a été donné au comité d’organisation pour s’adapter aux contraintes des membres et pour travailler à son rythme et au lieu le plus propice (Cotonou, Porto-Novo ou ailleurs) en fonction de la situation et des besoins. Un livre supplémentaire vient de s’ajouter à ceux que nous avons reçu de nos amis de France : il s’agit d’Emmanuel Carrière, le Royaume, qui nous a été recommandé et offert par Maryvonne Jeannnès. C’est un ouvrage inouï et très documenté sur le royaume annoncé par Jésus-Christ et sur l’Eglise qui en est née.

2) Compte rendu du pèlerinage d’Albert Gandonou au Vatican

C’est la première fois qu’il y allait. Eblouissement au rendez-vous devant toute l’histoire et toute la puissance gravées dans la pierre et le marbre à la Place et dans la Basilique Saint Pierre.

JPEG - 58.3 ko
La Place Saint Pierre
JPEG - 238.9 ko
La majesté triomphante des papes gravée dans la pierre et parfois dans le bronze

Ce qu’il a vu est sans comparaison avec ce qu’il est souvent allé voir à la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, dont nous sommes pourtant si fiers en Afrique.

JPEG - 71.6 ko
L’omniprésence des clés de Saint Pierre

Rappelons que les relations de CPCM avec le pape François sont de plus en plus particulières depuis son avènement. Nous aimons à dire que ce Pape est le nôtre : il est venu comme pour donner réponses à nos questionnements et à nos critiques. Notre logo depuis tant d’années est le retour du fils prodigue et François est appelé le Pape de la Miséricorde. Le jour même de son élection, le 13 mars 2013, l’un de nous se trouvait fortuitement sur la Place Saint Pierre au Vatican et a vu de ses yeux la fumée blanche monter vers le ciel. Il s’agit d’Antoine Dzamah, vice-président de Fondacio et membre de premier plan de CPCM. Ensuite nous avons choisi pour thème général de l’année 2013-2014 : « Accueillir dans la foi l’avènement du Pape François pour qui le christianisme n’est ni une idéologie ni un moralisme  ». Et puis, il y a eu ce désir irrésistible qui s’est emparé d’Albert, à l’occasion du 2e anniversaire de l’élection du Pape François, d’aller de Kétoukpè (son village) jusqu’au Vatican fêter avec le Pape, prier avec le Pape, prier pour le Pape comme il ne cesse de nous le demander.

JPEG - 160.1 ko
Albert sur la Place Saint Pierre à Rome

Dès son arrivée au Vatican le 12 mars 2015, il a reçu, dans son cœur, sur la place Saint Pierre, l’invitation portée par plusieurs écrans géants à passer en prière 24 heures avec le Seigneur et à participer le lendemain, le vendredi 13, jour de l’anniversaire, à 17h, à la cérémonie pénitentielle qui sera présidée par le Pape lui-même.

JPEG - 49.6 ko
La file interminable de ceux qui vont, à la cérémonie pénitentielle, prier avec le bon Pape François

Des images de cette visite de trois jours, menée au pas de charge, ont été présentées dont le point d’orgue a été une vidéo où on voyait le bon Pape François aller, devant tous, s’agenouiller devant un confesseur avant de s’installer à son tour pour confesser d’autres personnes. Albert a dit qu’il a eu le temps de constater que de vives tensions règnent au Vatican. Tout se passe comme si l’Eglise catholique est en quelque sorte à la croisée des chemins, plongée dans une grande crise dont témoignait déjà l’abdication du pape Benoît XVI. Tout le monde n’est pas content des réformes du pape François. Ce vendredi 13 mars 2015, le Saint Père a annoncé que son pontificat sera bref, même s’il n’envisage pas de démissionner. NOUS AIMONS LE PAPE FRANCOIS ! A CPCM, NOUS LE SOUTENONS ET NOUS PRIONS POUR LUI !

JPEG - 212.7 ko
Mgr Barthélémy ADOUKONOU, béninois, Secrétaire du Conseil Pontifical pour la Culture

Il a annoncé aussi un jubilé extraordinaire qui aura lieu du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016. A ce sujet, lisons plutôt cette dépêche de l’AFP en date du 13 mars 2015 :

« Le pape François décrète un Jubilé extraordinaire pour célébrer Vatican II

Cité du Vatican - Le pape François a annoncé vendredi, au deuxième anniversaire de son élection, un Jubilé extraordinaire pour célébrer le Concile Vatican II et encourager sa mise en œuvre cinquante ans après sa clôture.

« Chers frères et sœurs, a annoncé solennellement le pape François lors d’une cérémonie de pénitence dans la basilique Saint-Pierre, j’ai pensé souvent à la manière dont l’Eglise peut rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la miséricorde (...) C’est pourquoi j’ai décidé de décréter un Jubilé extraordinaire. »

Ce Jubilé, temps fort de l’Eglise qui dure une année et permet le pardon des péchés, aura lieu du 8 décembre prochain au 20 novembre 2016. La miséricorde, ou le pardon de Dieu, est le concept central du pontificat de François. Le pape prêche sans cesse pour la réconciliation, le pardon et la main tendue à l’autre quel qu’il soit.

Cette fête, pour laquelle des millions de fidèles viendront en pèlerinage, coïncide avec la fin de Vatican II en 1965, qui avait permis l’aggiornamento de l’Eglise. Un aggiornamento que le chef de l’Eglise veut mener de l’avant en dépit des résistances.

La décision du pape acquiert une signification particulière qui pousse l’Eglise à continuer l’œuvre entamée par Vatican II, a confirmé le Vatican.

Lors du précédent Jubilé de 2000/2001 décrété par Jean Paul II, 30 millions de pèlerins étaient venus à Rome.

Le nouveau Jubilé débutera le 8 décembe par l’ouverture de la Porte Sainte à Saint-Pierre, d’ordinaire toujours fermée.

Au moment de son premier Angelus en mars 2013, François avait dit que la miséricorde fait en sorte que le monde soit moins froid et plus juste. Peu après, il avait déclaré : combien je désire que les lieux où l’Eglise se manifeste, ainsi que nos paroisses et, spécialement, nos communautés, deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence !

Les Années Saintes ordinaires célébrées jusqu’à aujourd’hui sont au nombre 26. Seuls deux jubilés extraordinaires ont eu lieu au XXème siècle. (©AFP / 13 mars 2015 17h46) »

N.B. AUTRES TEXTES JOINTS A CET ARTICLE : Le chemin de la miséricorde (Discours du Pape François à la cérémonie pénitentielle du 13 mars 2015), Discours des 15 maladies de la Curie, Les réformes du pape François.

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • pape_francois_le_13_mars_2015_le_chemin_de_la_misericorde.doc
  • 195.5 ko / Word
  • discours_des_15_maladies.doc
  • 60.5 ko / Word
  • les_reformes_du_pape_francois.pdf
  • 422 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.15